Photo de Paul Delcloy, consultant en web performance
Photo de Paul Delcloy, consultant en web performance

Comprendre et calculer l’empreinte carbone de votre site web

Le calcul et la réduction de l’empreinte carbone de votre site web est une priorité pour vous ? Mes compétences en web performance sont également au service de votre politique de Green IT.

L’importance du scope de calcul de l’empreinte carbone

Pour calculer l’empreinte carbone du site web, il est crucial de définir précisément où s’arrête le scope du calcul. Cette délimitation permet de concentrer les efforts sur les facteurs que nous pouvons contrôler et d’améliorer l’efficacité des mesures prises pour réduire notre impact environnemental. Par exemple, bien que nous ne puissions pas contrôler le taux de renouvellement des appareils des utilisateurs ni leur emplacement géographique, ces éléments extérieurs à notre scope ne doivent pas être ignorés lorsqu’ils sont pris en compte dans une perspective plus large.

Il est donc essentiel de définir ce scope lorsque nous calculons une empreinte carbone. Cela permet non seulement d’évaluer correctement notre impact environnemental, mais aussi d’identifier les domaines spécifiques où des améliorations peuvent être apportées. En ignorant certaines sources potentielles d’émissions, comme le fait de permettre aux utilisateurs d’accéder au site depuis une zone où le mix électrique est polluant, on risque de sous-estimer considérablement notre véritable empreinte carbone. Ainsi, même si certains aspects du calcul peuvent sembler hors de notre contrôle direct, ils ont un rôle déterminant dans la compréhension globale et la gestion responsable de nos émissions carbones.

1

Le calcul d’empreinte carbone des serveurs et infrastructures

Le point le plus significatif de l’empreinte carbone d’un site web réside dans les serveurs. En effet, ces derniers représentent à eux seuls environ 50% de l’empreinte globale. Cela inclut non seulement les serveurs qui hébergent directement le site web, mais également tous ceux qui sont impliqués dans son fonctionnement quotidien et sa maintenance.

Lorsque nous parlons des serveurs, il s’agit bien sûr des machines sur lesquelles est hébergé le site. Mais ce n’est pas tout : il faut aussi prendre en compte l’empreinte carbone générée par tous les partenaires nécessaires au fonctionnement du site. Cela comprend notamment les services de distribution de contenu (CDN), le tracking et tout autre service tiers.

Ces services tiers peuvent avoir un impact considérable sur l’empreinte carbone globale du site. Par exemple, un CDN peut aider à réduire la latence et à améliorer la performance du site pour ses utilisateurs finaux, mais il contribue également à augmenter son empreinte carbone en raison de la consommation énergétique nécessaire pour maintenir ses serveurs en marche.

Il est donc essentiel lors du calcul d’empreinte carbone d’un site web, non seulement de tenir compte des serveurs directs mais aussi des divers services impliqués dans son fonctionnement. Une compréhension complète et précise nous permettra ainsi d’avoir une image claire de notre impact environnemental global et offre une base solide pour identifier où des améliorations peuvent être apportées.

2

Le calcul d’empreinte carbone générée par les équipes

Les équipes qui développent le site web représentent une part importante des émissions de carbone d’un site web, estimée à environ 30%. Cette empreinte carbone provient non seulement du travail des développeurs, mais également de celui des testeurs, référenceurs et de tous les autres professionnels impliqués dans la création et la maintenance du site.

Cela inclut en effet le matériel utilisé par ces équipes. Les ordinateurs et téléphones utilisés quotidiennement pour le développement, les tests ou le référencement ont leur propre empreinte carbone. Il est donc crucial de prendre en compte cette consommation d’énergie lors du calcul global.

En outre, il faut aussi considérer l’impact environnemental lié au moyen de transport employé par chaque membre de l’équipe pour se rendre sur son lieu de travail. Que ce soit en voiture, en vélo ou même à pieds; chaque mode a ses propres implications écologiques qui doivent être prises en compte lors du calcul final.

Pour terminer, il ne faut pas oublier l’empreinte carbone générée par les locaux où travaillent ces équipes. Chauffage ou climatisation selon la saison, consommation électrique générale : tous ces éléments contribuent à augmenter l’empreinte globale d’un site web. De manière générale, lorsqu’il s’agit d’évaluer notre impact environnemental total, il est essentiel que nous prenions tout cela en considération afin d’avoir une image précise et complète.

3

Le calcul de l’empreinte générée par les utilisateurs du site web

L’empreinte carbone des utilisateurs représente environ 20% de l’empreinte globale d’un site web à fort trafic. Cette part, bien que moins importante que celle des serveurs ou des équipes de développement, est tout aussi cruciale à prendre en compte lors du calcul global.

Le calcul de l’empreinte utilisateur prend en compte plusieurs facteurs. Tout d’abord, la consommation réseau : chaque fois qu’un utilisateur accède au site, il utilise une certaine quantité de données qui a son propre coût carbone. Ensuite, la consommation électrique de l’appareil utilisé pour naviguer sur le site doit également être considérée.

Un autre facteur clé dans le calcul est le poids des pages du site web. Plus une page est lourde (c’est-à-dire qu’elle contient beaucoup de données à charger), plus elle consomme d’énergie pour être affichée et donc génère une empreinte carbone plus grande. C’est ici que les actions d’une optimisation web performance peuvent faire toute la différence : en optimisant le poids des pages (par exemple en réduisant le nombre et la taille des images), on peut significativement diminuer leur impact environnemental.

Même si les utilisateurs ne représentent que 20% du total, leur contribution à l’empreinte carbone globale ne doit pas être négligée. Chaque aspect - la consommation réseau et électrique ainsi que le poids des pages - doit être pris en compte pour obtenir un tableau complet et précis afin d’identifier où nous pouvons agir pour réduire notre impact global sur l’environnement.

Je travaille sur tous CMS et technologies

Comment réduire l’empreinte carbone d’un site web ?

La réduction de l’empreinte carbone de votre site web ou e-commerce est une tâche chronophage. Une grande partie de l’empreinte carbone est générée par le téléchargement de médias lourds comme des images aux mauvaises dimensions, mais surtout des vidéos (surtout en autoplay, une mauvaise pratique webperf autant que pour l’accessibilité de votre site).

La majorité des actions que je propose lors de ma prestation d’optimisation de web performance réduiront en parallèle votre empreinte carbone. Lors d’un audit web performance, il est également possible d’ajouter l’impact d’une optimisation sur l’empreinte carbone des utilisateurs de votre site.

Je suis prêt à relever tous les défis, et vous ?